La gamme Sailscow s’est élargie avec un Optimum de 28 pieds… qui a tout d’un grand !

L’architecte Gildas Plessis a encore frappé avec un dessin superbe, qui exploite à fond les atouts de la carène scow pour offrir une habitabilité et des performances hors normes. Jugez par vous-mêmes….

Certes ce nouveau plan est plus ramassé que le 10.80 mais reste très toilé et tout aussi attractif : l’Optimum 28 ne transige ni sur la puissance, ni sur l’espace de vie et les aménagements, encore moins sur la sécurité… Et pas davantage sur la luminosité.

La construction CP époxy bien échantillonnée et les lests proposés (voir ci-dessous) augurent de navigations rapides et sereines, car toujours plus à plat que la majorité des monocoques existants !

Le projet attire les passionnés de petite croisière et pourrait tenter les candidats au grand départ. Ces derniers y voient la possibilité d’avoir un bateau polyvalent, très habitable, avec une grande capacité de stockage, le tout pour un budget assez modéré.

D’autant que dans ce type de format, la construction amateur, du premier bordé à la mise à l’eau, est facilitée par la forme de la carène. Un kit de construction est d’ores et déjà disponible et pourrait attirer les marins-constructeurs. Le bateau peut être construit à divers stades de finition : en kit, coque pontée nue, et bien entendu complet !.

Esquisse de l’Optimum 28

Les caractéristiques de l’Optimum 28 :

  • Longueur de coque : 8 m 56 / 28′
  • Bau : 3 m 15
  • Masse estimée lège : 3 tonnes
  • Masse estimée en charge (croisière) : 4 tonnes
  • 3 possibilités de tirant d’eau :
    • TE long : quille 2m30
    • TE court : quille 1m90 (+ 200 kg)
    • Quille relevable : selon mécanisme
  • Couchages : 2 à 3 cabines
  • Motorisation : 10 à 20 CV selon programme
  • Surface au près GV à corne : 73 m2
  • Surface au portant : 135 m2
  • Ratio au près : 18 m2 par tonne
  • Ratio au portant : 33 m2 par tonne

Divers angles de vue – images de synthèse

Intéressés ? Curieux ?

Appelez nous pour en savoir plus !

Et voici le projet de 42 pieds « Exploration », pour les globe-trotteurs et arpenteurs des glaces !

Quelques mois après un premier jet d’esquisses sur le 14 m, voici le Sailscow « Exploration », en version 42 pieds. L’ADN de la marque reste bien présent et révèle encore plus son potentiel et sa polyvalence. Ce coureur des mers présente de multiples atouts pour parcourir le monde, des tropiques aux calottes glaciaires…

La belle gueule d’un baroudeur robuste

L’ajout d’une casquette rigide et très vitrée signe le caractère hauturier et aventureux de ce nouvel opus.

Le grand frère du Sailscow 37 affirme déjà son tempérament en offrant toutes les facilités pour le voyage au long cours : un dog house protecteur, une vision panoramique à l’intérieur comme à l’extérieur, de multiples hublots pour l’aération, un plan de pont limpide et un gréement efficace tout en restant raisonnable ! A la fois solide et léger (autour de 7 tonnes), il est capable de monter les vagues comme de pousser la glace grâce à son étrave atypique. Un parfait compromis entre coureur des mers et coffre-fort des pôles !

« Pour tout vous dire , notre architecte Gildas Plessis est un amoureux du Grand Nord, comme moi et ma femme : ce bébé-là on l’a pensé comme s’il était pour nous ! »

Un intérieur cosy ET fonctionnel :

La configuration 3 cabines, avec 3 salles de bains et un petit salon.

L’intérieur de ce Sailscow de 12.60 mètres concilie efficacité et confort. Vous trouverez dans cette version 3 cabines doubles spacieuses, chacune dotée d’une salle de bains, ce qui facilite la location ou l’accueil des parents et amis. Vous disposez aussi d’un vaste carré, d’une cuisine immense et d’un petit salon cosy.

En vue d’un programme de grand voyage, nous avons sacrifié la 4ème cabine pour profiter d’une soute spacieuse où stocker beaucoup de matériel. Des stores et une bonne ventilation sont prévus pour vous protéger de la chaleur sous les Tropiques et un circuit de chauffage en option trouvera sa place dans le bateau, pour les candidats aux Pôles…

Les caractéristiques techniques du Sailscow 42 :

  • Longueur : 12.60 m
  • Largeur : 4.45 m
  • TE quillard : 1.80 m
  • TE quille relevable : 2.40/1.20 m
  • Masse estimée : 7 t
  • Motorisation : 30 à 50 CV selon le programme
  • SV au près : 93 m2
  • SV au portant : 225 m2
  • Ratio au près : 13.3 m2/tonne
  • Ration au portant : 32 m2/tonne
  • Matériau : sandwich verre/mousse/epoxy

Alors vous en dites quoi ? Vous vous y voyez : un peu, beaucoup, passionnément ?

Le dessin d’une version 14 m du Sailscow arrive : un rêve de globe flotteurs !

Le Sailscow 10.80 a déjà suscité bien des conversations et sollicitations, dont celles de candidats au grand voyage, qui aimeraient partir sur ce type de plan, mais en plus grand…

Chez Sailscow, on aime vous faire plaisir ! Alors notre architecte préféré a conçu un 14 m qui offrira une expérience inédite à ses heureux propriétaires. 

L’espace intérieur est encore une fois incroyable, avec 3 cabines doubles dotées de leur sdb privative + un wc séparé… et une très belle soute. C’est vraiment l’idéal pour naviguer au long cours, quand on embarque beaucoup de matériel et que des amis rejoignent le bord pour quelques semaines. Chacun dispose de son intimité, tout en restant proche.

Le carré immense est aménagé pour une habitabilité maximale. Pour rester très marin et éviter les glissades que l’on peut connaître sur ce type de gabarit le plan intègre des passages facilitant la circulation mais aussi des ilôts pour bien se caler. Au final, comme le bateau n’est pas pincé sur l’avant on se croirait dans un catamaran ! 

A l’extérieur, nous proposons une casquette qui s’avérera indispensable du fait du potentiel vitesse du bateau et qui est de toute façon fort utile dans un voyage au long cours. Par contre nous hésitons encore sur le « garage » à annexe, car celle-ci peut trouver facilement sa place sur la plage avant en cabotage ou sur un portique en mer. Cela dépend si vous voulez ou non un portique ou si vous préférez vous dorer la pilule sur la plage avant…

Last but not least, nous avons prévu une adaptation de cette gamme de 14 m, en CP epoxy et non plus en sandwich mousse, pour permettre aux constructeurs amateurs de s’offrir un Sailscow à moindre coût (grâce à la construction en kit, voir ici) et avec l’essentiel des caractéristiques du modèle de série.

Donnez votre avis, nous ne sommes pas bornés !

Le choix entre 2 versions, 3 aménagements et de nombreuses options

Pour répondre aux besoins d’une clientèle attirée très diversement par la mer, qui comprend les plaisanciers familiaux, les « bouffeurs de milles » mais aussi tous ceux qui passent plus de temps au port qu’en mer, nous avons conçus plusieurs variantes de Sailscow.

Le premier Sailscow Optimum de 10.80 m  (équivalent d’un 13 m en terme d’agencement) devrait voir naître, s’il rencontre le succès qu’on lui prédit, un grand frère de 14 m  (équivalent d’un 17 m… sans les coûts 🙂

Puisque la carène de scow offre du volume et s’avère très sécurisante, nous nous sommes pris à rêver de démocratiser la voile en offrant aux néophytes un bateau facile et rassurant.

Nous avons donc cherché à gommer les petits irritants liés à des équipements atypiques pour le terrien, et rajouté des bonus favorables au bien être (par exemple les WC séparés de la salle de bain). Nous avons aussi développé des solutions pratiques pour vivre à bord « comme à la maison » (cf le rouf panoramique, les literies au format standard, le frigo qui remplacera avantageusement la traditionnelle glacière etc).

Les versions Optimum 37 et Atrium 37 se déclinent en 3 aménagements, de 2 à 4 cabines.

  • La version 2 cabines inclut une cabine « propriétaire » géante à l’avant, une cabine arrière double à bâbord et une soute à tribord. L’aménagement est favorable dans cette configuration à une cuisine en U, plus spacieuse et confortable à la mer.
  • La version 3 cabines  comprend les 2 cabines avant et celle de l’arrière, plus une soute.
  • Dans la version 4 cabines, la soute devient une agréable cabine à lits superposés, idéale pour les enfants… ou les invités célibataires. Sur demande ce peut être aussi une cabine double. L’espace est aménagé pour faciliter la circulation de tous les passagers.

Enfin, si vous choisissez  l’option « quille relevable » sachez qu’elle induit un ajustement du carré  puisqu’il faut remonter la quille sous la table.

D’autres options sont désormais disponibles :

  • le gréement carbone
  • le moteur électrique (pod)
  • les bains de soleil pour la plage avant
  • la capote rigide
  • le portique arrière
  • etc

Et vous, de quelle fonctionnalité ou option rêvez-vous ?

Caractéristiques du Sailscow 37 (10.80 m)

Longueur : 10 m 80

Largeur : 4 m

Masse estimée lège : 3800 kg

TE quillard : 1.90 m

TE quille relevable : 1 m/2.40 m

Voilure au près : 96 m2

GV : 49 m2

Génois : 57 m2

Moteur : 20  CV (ou 30 CV en option)

Construction : contreplaqué et sandwich mousse époxy

2 versions : Optimum (grande croisière) et Atrium (petite croisière et vie à bord)

3 aménagements : 2 ou 3 ou 4 cabines (2 cabines avant, c’est inédit !)

Un large spectre d’options possibles : mat carbone, barres à roue, quille relevable, biquille, chauffage,  électronique, etc…

Architecte : G. Plessis YD – Nantes

Commercialisation : Jean-Michel Linck – 07.67.41.93.60

NB : une version construction amateur en kit est désormais disponible. Appelez-nous pour échanger sur votre projet car prestations et prix varient en fonction du niveau de finition souhaité (coque nue, pontée ou non, type de matériaux, etc).