Sailscow ou catamaran : la question est posée…

Quelle idée de comparer un monocoque et un multicoque, ce sont deux philosophies qui s’affrontent ! Ben oui, mais nos prospects eux se posent la question. On vous explique pourquoi…

A priori on ne peut pas confondre ce mono avec un multi !

On n’y avait pas pensé, mais plusieurs plaisanciers, souvent aguerris, nous ont contacté en nous questionnant sur l’alternative que les Sailscow pourraient représenter face aux catamarans.

Soyons clairs, la comparaison n’est a priori pas possible. Un monocoque est un monocoque. Un multi, un multi. La navigation et la philosophie de vie ne sont pas tout à fait les mêmes.

Un plage avant aussi ludique que sur un catamaran

Par contre, les Sailscow peuvent être perçus comme un compromis entre les voiliers de série usuels et les premières gammes de catamarans. Osons quelques comparaisons pour mieux comprendre :

  • un Sailscow 10.80 tout équipé coûtera environ 250 K€ au départ du chantier, contre au minimum 350 k€ pour le plus modeste des catamarans.
  • tous les frais « annexes » seront bien inférieurs pour le Sailscow, puisque son volume reste inférieur à celui d’un petit multi.
  • dans un petit catamaran on trouve généralement 3 ou 4 cabines, sur le Sailscow aussi (dès la version 10.80)
  • côté volumes intérieurs et espaces de vie sur le pont, le catamaran sera indétrônable…
  • côté rapidité et stabilité, le Sailscow sera probablement supplanté par le catamaran…
  • … mais il sera plus performant au près, plus agréable à barrer et surtout plus sécurisant dans les mers fortes !
  • Côté équipements et maintenance, le monocoque coûtera moins cher, ne serait-ce que parce qu’il n’y a qu’un moteur à alimenter et entretenir, au lieu de deux…

Bref, on ne cherche pas à convertir les pro-multicoques – on en connaît beaucoup parmi nos amis, on ne voudrait pas les perdre !. Mais en écoutant nos clients et en réfléchissant, on comprend mieux les questions que se posent les candidats au grand voyage… notamment sur les coûts. Cela ne fait que nous conforter dans l’optimisation de notre offre !

Allez, dites nous ce que vous pensez de ce comparatif un peu osé !

Le choix entre 2 versions, 3 aménagements et de nombreuses options

Pour répondre aux besoins d’une clientèle attirée très diversement par la mer, qui comprend les plaisanciers familiaux, les « bouffeurs de milles » mais aussi tous ceux qui passent plus de temps au port qu’en mer, nous avons conçus plusieurs variantes de Sailscow.

La première gamme présentée fin 2018 est un voilier de 10.80 m  (équivalent d’un 13 m en terme d’agencement) qui devrait voir naître en 2019 ou 2020, s’il rencontre le succès qu’on lui prédit, un grand frère de 14 m  (équivalent d’un 17 m… sans les coûts 🙂

Dans cette gamme de longueur, nous avons  imaginé deux versions pour répondre à deux types de programmes radicalement différents :

  • la version Optimum est orientée vers la croisière rapide et le voyage au long cours. L’accastillage, la voilure, l’équipement sont dédiés à la performance et la sécurité, et l’intérieur bénéficie du grand confort et du volume qu’offre la carène.
  • la version Atrium est davantage orientée vers la petite croisière et la vie à bord. Cette fois ce sont les espaces de vie intérieurs et extérieurs qui sont valorisés au regard d’équipements de pont plus proches des unités familiales classiques (Bénéteau, Jeanneau, Dufour etc).

Puisque la carène de scow offre du volume et s’avère très sécurisante, nous nous sommes pris à rêver de démocratiser la voile en offrant aux néophytes un bateau facile et rassurant.

Nous avons donc cherché à gommer les petits irritants liés à des équipements atypiques pour le terrien, et rajouté des bonus favorables au bien être (par exemples des coussins en option pour transformer la plage avant en bain de soleil, les WC électriques et séparés de la salle de bain etc). Nous avons aussi développé des solutions pratiques pour vivre à bord « comme à la maison » (cf le rouf panoramique, les literies au format standard, le frigo qui remplacera avantageusement la traditionnelle glacière etc).

Les versions Optimum 37 et Atrium 37 se déclinent en 3 aménagements, de 2 à 4 cabines.

  • La version 2 cabines inclut une cabine « propriétaire » géante à l’avant, une cabine arrière double à bâbord et une soute à tribord. L’aménagement est favorable dans cette configuration à une cuisine en U, plus spacieuse et confortable à la mer.
  • La version 3 cabines  comprend les 2 cabines avant et celle de l’arrière, plus une soute.
  • Dans la version 4 cabines, la soute devient une agréable cabine à lits superposés, idéale pour les enfants… ou les invités célibataires. Sur demande ce peut être aussi une cabine double. L’espace est aménagé pour faciliter la circulation de tous les passagers.

Enfin, si vous choisissez  l’option « quille relevable » sachez qu’elle induit un ajustement du carré  puisqu’il faut remonter la quille sous la table.

D’autres options sont disponibles (comme par ex le gréement carbone) mais tout n’est pas encore arrêté. Nous attendons le feedback de nos premiers prospects – et leurs souhaits les plus fous – pour affiner notre offre !

Dès à présent contactez-nous pour confronter vos projets aux talents de notre équipe !