L’étrave infusée, en mode confiné !

On peut être confiné et avancer dans son chantier !

N’ayant plus les matériaux nécessaires pour avancer dans la construction de la coque – et ne pouvant pas en acheter ! – nous nous sommes rabattus sur l’étrave.

Réalisée en sandwich mousse époxy, elle a été infusée par une belle journée d’avril !

Etape 1, la mise en place du premier tissu dans le moule.
Etape 2, la mise en place des mousses.
Etape 3, la mise en place du second tissu…
Etape 4, la mise en place du tissu drainant
Etape 5, la pièce prête à infuser
Etape 6, voilà une étrave hors norme infusée proprement et efficacement !

Il reste encore du travail, mais le plus délicat est fait pour l’étrave. Nous devons répondre aussi à de nombreuses sollicitations de prospects et clients potentiels : la période est favorable aux cogitations, et nous n’allons pas nous en plaindre !

Un beau bébé musclé !

Le premier Sailscow en construction est désormais en forme : tous les bordés ont été posés ces dernières semaines. On peut voir sur les photos ses lignes et son volume, assez incroyables pour un bateau de moins de 11 m.

La prochaine étape est de coller la mousse. Elle est d’ores et déjà découpée. Il ne reste plus qu’à la coller. Encore faut-il pouvoir travailler, mais pour l’instant, le Covid-19 nous en empêche !

L’objectif suivant sera la pose de l’étrave : un gros « nez rond » moussé et renforcé structurellement, qui fait toute la différence en terme de performance, d’habitabilité mais aussi de sécurité, puisque c’est un impressionnant crashbox. A ce stade le puzzle commencera vraiment à ressembler à un bateau !

Faute de pouvoir se rencontrer, n’hésitez pas à nous appeler pour en savoir plus !