Un Salon Nautique « compacté » mais intéressant car atypique

La 60ème édition du Nautic de la Porte de Versailles s’est déroulée du 4 au 12 décembre, après deux années « blanches ». Pour un « petit » chantier comme nous, cela reste un incontournable tant pour rencontrer des prospects que pour solliciter les équipementiers. Petit tour d’horizon de nos découvertes.

Si tous les acteurs présents célébraient le retour de cet événement majeur, force était de constater qu’il était réduit à peau de chagrin : à savoir au hall 1 et une partie du Hall 2. Les visiteurs (174 000 quand même, vs 200 000 en moyenne les dernières années) ont finalement été plus fidèles au rdv que les exposants.

De fait, les carnets de commande ayant été remplis aux salons de La Rochelle et Cannes, la plupart des chantiers ont décidé de ne pas exposer leurs voiliers (à quelques exceptions près comme le Lucia 40 de Fountaine Pajot). Dès lors les professionnels comme nous se sont tournés vers les équipementiers, qui eux avaient de belles découvertes à proposer…

Il n’a échappé à personne que la construction navale a ses dernières années fait un grand bond en avant que ce soit en terme de carènes, de gréements, de confort, de sécurité que de motorisation, autonomie électrique etc.

Quand nous n’étions pas à discuter des avancées du chantier avec nos contacts, clients potentiels ou partenaires, nous avons détecté quelques perles innovantes. En premier lieu les motorisations électriques ou hybrides, qui se développent depuis quelques années déjà, commencent à devenir plus accessibles financièrement.

Nous avons notamment repéré, pour équiper votre futur bateau Sailscow :

  • une motorisation électrique de type « pod », alimentée par deux batteries électriques BMW qui dispose d’une autonomie et d’une puissance supérieure aux solutions actuelles, pour un coût nettement inférieur aux concurrents électriques, et même aux moteurs thermiques…
  • …mais aussi une nouvelle génération d’emmagasineurs développée chez Karver, qui prend en compte l’impact environnemental tout en offrant de nouvelles fonctionnalités , au profit d’une facilité de manoeuvre inédite.
  • Elvstrom Sails de son côté a présenté ses « Voiles EKKO », les première voile au monde fabriquées à partir de bouteilles en plastique recyclé.
  • INO-Rope lance un service de vente en ligne de manœuvres de qualité, prêtes à installer, qui répondent aux usages des marins avec deux types d’offre : les cordages prêts à l’emploi (pour les programmes de croisière et de grande croisière) et les cordages sur-mesure (pour les programmes de régate et de course au large).
  • Nous avons aussi repéré un tender 100% électrique à propulsion hydrojet chez Z Nautic
  • Et constaté une forte évolution des équipements de sécurité, notamment des gilets automatiques qui sont de plus en plus sophistiqués et rassurants (pensez notamment à ceux de la société CERTEC chez qui sous-cutales et dosseret ne sont pas une option !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *