Le premier Optimum 10.80 entre en construction

De nombreux plaisanciers et régatiers ont déjà manifesté leur intérêt pour notre gamme et le Nautic va être l’occasion de formaliser ces contacts.

D’autant que très opportunément les performances inédites des carènes à bouts ronds ont été largement confirmées lors des récentes courses océaniques (Mini Transat, Transat Jacques Vabre).

Ainsi, nous avons le plaisir de vous annoncer le début de la construction du premier Optimum 10.80, au terme de plusieurs mois de préparation de la construction, de partages et d’ajustements avec nos prospects et notre architecte, mais aussi de négociations avec nos partenaires,

Le marbre qui assure la parfaite planéité de la construction a été assemblé, soudé et stabilisé à niveau avec du ciment.

Nous vous proposons ci-dessous quelques images de la mise en place du marbre. Un suivi photo et vidéo de la construction sera assuré pour le futur propriétaire. Pour les prospects, nous diffuserons les images sur ce site.

Matériel
Assemblage des montants
Soudure des éléments
Mise à niveau au laser
Plot anti-dilatation
Finitions
Vue d’ensemble

Et pour la suite ?

La découpe numérique du mannequin et des cloisons de la coque est d’ores et déjà en cours.

Bientôt d’autres images et des infos !

Pour tout renseignement ou RDV, n’hésitez pas à appeler Jean-Michel Linck au 07 67 41 93 60.

Après les esquisses, la vision 3D donne le rendu réel

Au fil de nos échanges avec les plaisanciers qui nous contactent, nous avons capitalisé sur les commentaires des uns et des autres, pour finaliser la carène du Sailscow 10.80.

Des images valant mieux qu’un long discours, je vous laisse apprécier la configuration définitive de ce qui n’était encore en novembre qu’un concept.

Nous avions présenté le projet avec l’option quille relevable. Ici on voit par contre la quille fixe livrée en standard.

En voyant la carène de côté, on comprend mieux pourquoi le bateau sera une luge au portant et un couteau aiguisé au près, quand il se calera sur son bouchain.

Le bateau reste comme dans son concept initial très lumineux à l’intérieur. L’extérieur n’est pas en reste avec l’inédite plage avant – qui peut accueillir l’annexe ou des bains de soleil – et un cockpit très convivial pour les soirées entre amis.

Ces derniers jours, un nouvel ajustement a été apporté sur le capot de descente, incliné, qui ne faisait pas l’unanimité de nos premiers contacts. Voici ce que cela donne avec une descente « classique ».

Globalement les modifications apportées, qui sont surtout structurelles et ont permis d’aboutir la carène, ne jouent pas sur le tarif, qui reste de 159 K€ HT départ chantier.

Qu’en pensez-vous ?