CONTACTEZ-NOUS

Thierry Debyser – Directeur Commercial – 06.89.82.23.42

Marin depuis plus de 20 ans, Thierry est aussi un militant de la protection des océans. Il fait de ses rêves des souvenirs, notamment à l’occasion d’un voyage en voilier de France jusqu’au Cap Horn. 

Ce voyage est relaté dans un livre qui est plus qu’un journal de bord, un voyage intérieur. Il s’appelle La Volta, au Cap Horn dans sillage des grands découvreurs.

email : tdebyser.sailscow@gmail.com

Jean-Michel LINCK – Directeur Général

Marin depuis l’enfance, pêcheur, régatier et préparateur professionnel, convoyeur pendant 20 ans et constructeur depuis l’an 2000 (catamarans Fusion, Mini à quille pivotante, proto 9.50 etc). Il a posé sac à terre à la Rochelle et navigue sur Moana, avec lequel il a fait en 2017 un tour de l’Atlantique élargi en passant par le Brésil…

email : sailscow@gmail.com

A la barre de Moana au départ de Fernando de Norhona (Brésil)

L’avis des experts sur cette carène inédite

A l’heure où l’architecture navale est en pleine mutation, Gildas Plessis et Jean-Michel Linck lancent un voilier à la carène inédite, et pourtant inspiré de bateaux légendaires, les scow. Cette nouveauté a d’emblée été saluée par les journalistes du milieu, enthousiasmés pour ses multiples vertus. Et de fait, à la suite des victoires remportées par ce type de carènes dans les dernières Transats, la « scow mania » est en train de déferler sur la France !

  • Voile Mag – « Le plan a de la gueule »

« Gildas Plessis (…) est allé beaucoup plus loin dans la quête de volume et de puissance, comme l’y autorisait la formule du scow ».

« Une formule miraculeuse, puisqu’elle permet des performances remarquables au portant et offre un volume de vie incroyable ».

  • Voiles et Voiliers – « Très intéressant plan signé Gildas Plessis »

« Les grands chantiers restant très frileux vis-à-vis des carènes de type scow, ce sont les petits qui s’y collent »

« Des bateaux rapides et confortables car peu gîtards (…). Une taille raisonnable mais suffisante pour naviguer loin et longtemps ».

« Cette carène offre aussi d’intéressants volumes à exploiter à l’étrave… et les couchages sont (…) comme à la maison ! »

« Enfin les polaires de vitesse prédisent des moyennes au dessus de 10 noeuds, beaucoup mieux que la concurrence ».

  • Voilier.com – « Le Scow, une super idée ! »

« Jean-Michel Linck n’est pas un inconnu dans le monde de la construction navale. Navigateur et constructeur de nombreux voiliers et prototypes (Class 9.50, Mini 6.50, catamarans Fusion…), il a souvent travaillé avec l’architecte Gildas Plessis ».

« Les volumes à l’avant ne demandent pas de construire un voilier trop large. Le Sail SCOW 37 sera moins large que la concurrence. Il sera équipé au choix d’une quille relevable pivotante ou bien d’une quille fixe »

« Côté aménagement, l’étrave ronde permet tous les délires… »

 « La carène Scow est une évidence en mer pour les performances et en croisière pour le volume habitable. (…) Nous espérons que ce voilier va voir le jour, tant il est excitant sur le papier »