L’étrave infusée, en mode confiné !

On peut être confiné et avancer dans son chantier !

N’ayant plus les matériaux nécessaires pour avancer dans la construction de la coque – et ne pouvant pas en acheter ! – nous nous sommes rabattus sur l’étrave.

Réalisée en sandwich mousse époxy, elle a été infusée par une belle journée d’avril !

Etape 1, la mise en place du premier tissu dans le moule.
Etape 2, la mise en place des mousses.
Etape 3, la mise en place du second tissu…
Etape 4, la mise en place du tissu drainant
Etape 5, la pièce prête à infuser
Etape 6, voilà une étrave hors norme infusée proprement et efficacement !

Il reste encore du travail, mais le plus délicat est fait pour l’étrave. Nous devons répondre aussi à de nombreuses sollicitations de prospects et clients potentiels : la période est favorable aux cogitations, et nous n’allons pas nous en plaindre !

2 réponses sur “L’étrave infusée, en mode confiné !”

  1. Bonjour,
    Questions d’un novice en matière de construction navale.
    -Pourquoi ne pas avoir pris l’option aluminium?
    -Pourquoi ne pas proposer une motorisation électrique?
    -Que pensez-vous des mats auto-portés et des ailes-voiles de type « matin bleu »?
    C’est juste une question d’écologie et de recyclage des matériaux ultérieurement.

    1. Bonjour,
      pour la construction aluminium, pas plus écolo, poids et prix plus élevé.
      Le moteur électrique fait parti des options, mais si on calcul bien ou est l »écologie et le recyclage.
      Nous avons opter pour des matériaux le plus écologique possible comme la mousse (bouteilles plastique recyclées et contre plaqué) pour les résines et tissus multiaxiaux il faudra attendre encore un peu, mais nous restons a l’écoute.
      Bien cordialement
      jean michel Linck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *